8 Reply to “ Plancton - Sylvie Chenard / Maryse Poulin / Martin Tétreault / Alexandre St-Onge - Océan Pour La Suite (CD) ”

  1. • Océan pour la suite avec Maryse Poulin, Martin Tétreault et Alexandre St-Onge. La musique de Shelly Hirsch (voix) et Uchihashi Kazuhisa (guitare électrique) tirée de leur CD DUETS paru.
  2. The label Ambiances Magnétiques signed her, and two albums of duets, Océan à Vendre/For Sale (with Jon Asencio, a duo project called Les Cravatistes) and Océan pour la Suite (with Martin Tétreault, Alexandre St-Onge, and Maryse Poulin) came out simultaneously in fall
  3. OCÉAN/Odeurs /Texture granite, cartilagineuse /Eau /D'heures /S'enfoncent, moelleuses /Eau /Profonde /Tableaux vivants /Agitées /Le chant par-dessus la tête /Le froid du large /Titillent envolées //Le corps tangue, /Le corps tangue, /Qui vague /Petit frisson /Soleil incisif /Pulse /Chair de granite ocre /Lignes blanches croisées /Cycle /Petit ressac /Se love l'océan /Roule gorge ronde.
  4. Le plancton végétal, ou phytoplancton (du grec φυτόν / phutón ou «plante»), est le point de départ de toute l'activité biologique de la mer, à la base de toutes les chaînes alimentaires aquatiques. Il utilise l'énergie solaire pour fabriquer de la matière organique. Hormis pour le nanoplancton et le picoplancton, il est essentiellement présent dans les couches superficielles.
  5. Chenard, Sylvie / Poulin, St-Onge, Tetreault: Ocean pour la suite (Ambiances Magnetiques -- Canada) Price: $ Out of Stock: A collection of duo recordings featuring guitarist Sylvie Chenard playing with Maryse Poulin (sax), Martin Tetreault (turntables), and Alexandre St-Onge (electronics).
  6. Find album reviews, stream songs, credits and award information for Océan Pour la Suite - Sylvie Chenard on AllMusic - - Océan Pour la Suite marks Montréal guitarist.
  7. Plancton et climat Des petites algues qui ont changé la planète Les premiers êtres vivants connus, apparus dans les océans au début de l’histoire de la Terre, sont les algues bleu- vert, ou cyano-bactéries. En utilisant l’énergie lumineuse du soleil pendant trois milliards d’années, elles ont produit.
  8. La fêlée, c’est moi. La fêlée qui laisse passer la lumière et qui a des cicatrices de coupures sur les bras. On les voit plus trop. Les poils, c’est bien aussi, pour cacher les coupures. La fêlée, c’est moi, avec mes émotions si vives et ce besoin inextinguible de donner du sens aux mots.

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *